Les Horaléides et Merilod

Publié le par Eledor

 Les Horaléides, ''Elfes des Neiges'', sont des éides vivants dans les terres froides. Leurs peau est blanche ou claire, tout comme leurs cheveux, leurs yeux teintés de bleu ou de glace. Installés en Merilod depuis la fin de la Grande Guerre, à l'Est d'Eledor, ils vivent prospèrent et sereins. Leurs constructions sont faites d'Ivoire d'Argents, l'ivoire des Mammouths enchantés avec de la magie. Cette matière est très brillante, reflétant la lumière comme un miroir, ou même l'absorbant, de façon à ce qu'elle brille la nuit comme les yeux d'un chat. Constructions parfois décorées avec de l'or, du bois de pin noir, du bois blancs, venant de Yalmart, et plein d'autres ornements tous aussi magnifiques les uns que les autres. Ils prient le dieu Nori-El, dieu du soleil, de la lumière et de l'espoir.

 Malgré le paysage de Merilod magnifique, ils vivent très généralement seuls parmi les éides. Cette terre est tellement froide que même l'eau des lacs gèle instantanément. Il est impossible aux autres races d'y vivre, mais certains y voyages, couverts bien entendu, mais jamais très longtemps. Dans ce pays, on peut y croiser des Mammouths, des loups blancs, des lièvres, ou des dragons de glaces plus rarement. Le paysage est splendide. Que se soit les grandes plaines blanche de neiges, les collines d'herbes gelées, les forêts de pins noirs dangereuses, il y a de touts. Il y a trois endroit qui font la popularité de cette terre. Caldria, sa capitale, battit dans une crevasse, avec ses maisons plus brillantes que jamais, la cascade de Nataniel gelées en dessous du palais au bords de la vallée. Aucun texte n'est assez long pour en décrire la beautés. Il y a aussi la forêt de glace, une forêt faite d'arbres de glaces, de feuilles de neiges – procédé tout simplement incroyable et surnaturel – et l'air environnant ne donnant à aucun individu y pénétrant une sensation de froid. Mais personne n'y vit, car cette forêt repousse toute personnetentant d'y rester trop longtemps. Et la plus grande fierté de Merilod : le plus haut mont d'Eledor, le point qu'un seul elfe pu gravir indemne, la montagne Touche-Ciel. Même le grand conseiller de Caldria n’eut réussi l'exploit de le gravir sans être soufflé mystérieusement de la montagne. 

 Les Horaléides ne ressentent pas le froid, mais en revanche, les autres terre sont chaudes pour eux, un climat tempéré équivaut à un climat tropical. Leur magie de glace leur permet de se refroidir, mais également de se défendre, ou de servir dans la vie de tout les jour. Cette magie offre de magnifiques résultats dans tout ce qui est objets, bijoux, constructions, ou autres babioles. Malgré cet art magnifique éphémère, certains voyageurs ne viennent en Merilod seulement pour les admirer. Cette magie est la plus libre de toute, permettant de créer n'importe quoi.

 Pour ce qui est de l'histoire de cette race, il faut remonter aux origines des Premiers Nés, les Aaldéides. Dilain, le premier Horaléide, tenta de faire la paix avec les sept autres premiers. Malgré ses efforts pour rassembler ses frères et sœurs, la guerre avait déjà commencée. Seuls les Magéides acceptèrent l'offre de Dilain, se qui leur permis d'avoir un avantage considérable. Lorsque Trass, le premier Ayléide, réussi à réunir toutes les races, il engagea une paix entres touts les éides. Les Horaléides définirent les frontières de Merilod, et Dilain grimpa au sommet du mont le plus haut qui soit, et se servit de sa grande magie pour transformer Merilod, une terre banale, en se qu'elle est aujourd'hui.

 Le premier nés, depuis 130 ans maintenant, a été chassé du royaume pour une raison confidentielle. Son disciple, Gelebor, repris sa place, sous la demande même de Dilain. Toute cette affaire fût tenue secrète.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article